WikiLeaks

Loading...

samedi 4 septembre 2010

Annexes

Annexe 1.                  Profil des membres du Conseil Consultatif de WikiLeaks 
1.      Philip Adams, Australien, 71 ans (né le 12 juillet 1939), n’a pas fini son secondaire. De gauche, il a rejoint le parti communiste à 16 ans mais l’a laissé à 19, parce qu’il le trouvait aussi dogmatique que l’Eglise Catholique – il est athée. M. Adams est auteur, et réalisateur, personnalité de la radio. Il présente actuellement une émission de radio satiriste Late Night Live sur ABC et écrit pour le journal The Australian
2.      Julian Assange, cypherpunk, Australien, dans la trentaine (années 70, « prefer[s] to keep the bastards guessing »), a fait des études de physique et de médecine d’après le Centre of Investigative Journalism, de mathématique, philosophie et neuroscience (selon le Personal Democracy Forum et Wikileaks). Elles sont toutes également possibles, puisque Assange,  dont les parents possédaient une troupe théâtrale itinérante et aurait fréquenté, de son propre aveu, 37 écoles et 6 universités rien qu’en Australie. (Co ?)-fondateur, éditeur et porte-parole de WikiLeaks, il est journaliste-enquêteur, programmeur et activiste. Célèbre hacker australien, alors qu’il était encore adolescent, il aurait vécu, travaillé et été poursuivi, arrêté, censuré dans plusieurs pays dont la Chine, l’Iran, l’Australie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Il a été crédité comme assistant de recherche de Sulette Dreyfus, pour l’ouvrage Underground (1997) sur les hackers de Melbourne (Australie). D’aucuns soupçonnent M. Assange d’être            Mendax          , l’un des héros du livre ; ce qui nous semble plus que probable étant donné les similitudes entre la vie du caractère et celle de M. Assange. M. Assange est aussi le co-inventeur du Rubberhose, système de « cryptage niable » destiné à l’origine aux défenseurs de DH dans les dictatures du Tiers-Monde et le gagnant (avec WL) du prix 2009 d’Amnesty international dans la catégorie Nouveaux Médias et le récipiendaire du prix Index on Censorship de l’Economist pour l’année 2008.
3.      Wang Dan, dissident chinois, 41 ans (26 février 1969), a obtenu un Master en histoire de l’Asie de l’Est et un PhD en Histoire de l’Université de Harvard (2008). Membre du Mouvement démocratique chinois (cf. Tianamen) puis de la Chinese Constitutional Reform Association, il est actuellement assistant de recherche à l’Université d’Oxford. Ses recherches portent sur le développement de la démocratie à Taiwan.
4.      Carl John (Spike/CJ) Hinke, Américain, 60 ans (né en 1950, selon le Ludington Daily News et le St Petersbourg Times du 22 janvier 1977, il avait 27 ans quand il a été pardonné) est actuellement maître de conférences à l’Université de Thammasat en Thaïlande. Auteur, militant activiste et quaker, il a été arrêté 35 fois lors de manifestations contre la guerre du Vietnam, puis pardonné par le président Jimmy Carter. Il est le fondateur du Freedom Against Censorship Thailand (FACT) et du Society Protecting Intact Kinetic Ecosystems (SPIKE).
5.      Ben Laurie, cypherpunk, Américain, environ 50 ans, a fait des études en mathématique (1979-1981) à l’Université de Cambridge. Expert en sécurité Internet, programmeur, cryptographe célèbre, fondateur de la Apache Software Foundation, membre du projet OpenSSL, directeur de la Securité au Bunker Secure Hosting et membre fondateur de FreeBMD, il est actuellement ingénieur de Sécurité Logiciel chez Google.
6.      Tashi Namgyal Khamsitsang, exilé tibétain, 56 ans (1954 ?) est parti du Tibet en même temps que le Dalai Lama lorsqu’il avait 5 ans. Membre du Membre du Gouvernement Tibétain en exil pendant 25 ans (au Népal, en Inde…), il est aujourd’hui Président de la Tibetan Association of Washington (TAW)
7.      Xiao Qiang, dissident chinois, détient un B.S. de la University of Science and Technology of China. Candidat au doctorat d’Astrophysique de l’Université Notre Dame (1986-1989), il a abandonné ses études pour participer aux événements de Tianamen Square.  Militant activiste, il fut le directeur de Human Rights in China (1991-2002) et est actuellement le vice-président du World Movement for Democracy. Il est aussi le fondateur et éditeur-en chef du China Digital Times, professeur adjoint à l’Ecole de Journalisme de l’université de Berkeley où il donne des cours sur les médias participatifs et directeur du China Internet Project de la meme université. Il a  reçu le Marc Arthur Fellowship Award 2001et a contribué au lancement du Global Network Initiative en 2008
8.      Francisco “Chico” Whitaker Ferreira, Brésilien, 69 ans (1931) reçoit un diplôme en architecture en 1957. Affilié au Parti des travailleurs (PT) brésilien, il a démissionné en 2005 pour cause de divergences avec les positions officielles du parti. Militant activiste, il est co-fondateur et membre du Comité d'organisation du Forum social mondial, membre de la Commission brésilienne Justice et Paix (CBJP), membre du World Future Council (WFC) et lauréat d'honneur du Prix « Right Livelihood Award » 2006.
9.      Wang Youcai, disident chinois, 43 ans (29 juin 1966) était étudiant en master à l’Université de  Pékin lors des événements de la place Tianamen, et est détenteur, depuis 2006, d’un master de physique de la University of Illinois at Urbana-Champaign. Affilié au Mouvement démocratique chinois, il a depuis fondé le Parti Démocratique Chinois (actuellement interdit en Chine). Il a été arrêté en 1989 et condamné en 1991 pour conspiration. Condamné à 11 ans de prison en 1998 pour subversion, il a été exilé en 2004 suite à des pressions internationales, particulièrement américaines.


Annexe 2. Quelques wikifuites notables
Date
Objets
Sujets
Impact
Remarques
31/08/2007
Corruption et Détournement de fonds au Kenya
Famille de l’ex-président Daniel Arap Moi
Le candidat soutenu par Moi, jusque-là favori,  a perdu les élections avec une différence de 10%
Vaut à Assange le prix Amnesty International (New Media) de 2009
 Signalé par The Guardian
7/11/2007
Procédures d’opération du Camp Delta (Guantanamo)
Armée américaine
A révélé l’existence d’une catégorie de prisonniers « inaccessibles » à la CICR, ce que les USA avaient toujours nié jusque-là
Signalé par The Guardian
Fera classer WikiLeaks comme « menace à la sécurité » par l’armée américaine ainsi que le montrera une autre wikifuite en date du 16/3/2010
22/05/2008
Proposition américaine d’un  accord plurilatéral plurilatéral sur la propriété intellectuelle (2007)
UE, E-U, Japon, Suisse, Canada, Australie
Corée, Mexique et Nouvelle Zélande (invités)
 A attiré l’attention et provoqué des protestations du traité par des associations de défense de la liberté de la presse, des médias (nouveaux et anciens)
Multilatéralisme et diplomatie de club. Pose la question du contrôle d’Internet.
Nouvelles wikifuites en mars 2010 contenant  "le dernier texte consolidé du 18 /2010) des sections 2.1 et 2.4 (Civil Enforcement, et Special Measures Related To Technological 
28/1/2009
Corruption /Affaire Petrogate au Pérou 
Politiciens et hommes d’affaires péruviens
Une de nombreux journaux péruviens. Suspensions des contrats de Discover Petroleum et la compagnie nationale Petroperu. Démission du ministre de l’Énergie et des Mines, Juan Valdivia. Nombreuses arrestations
86 conversations téléphoniques incriminantes s’étendant sur la période 2008-2009 entre l’entourage du président et Discover Petroleum, entre autres.
22 /7/ 2009
Prêt de sommes inhabituellement élevées aux propriétaires, effacement de dettes.
Banque Kaupting

Soulèvement en Islande, charges criminelles contre les individus impliqués.
Initiative législative visant à faire de l’Islande un « refuge » pour la liberté d’expression (voir La Icelandic Modern Media Initiative p. 35)
Ces faits ont eu lieu tout juste avant l’effondrement du système bancaire islandais, responsable de la crise financière islandaise.
Nouvelles wikifuites en décembre 2009, janvier, février et mars 2010, après que des représentants de WikiLeaks se soient installés en Islande.
21/11/ 2009
Climatic Research Unit courriels, données, modèles, 1996-2009
IPCC, NASA…
Pas clair -  Discussions sur quelques blogs, outrage chez  les climato-sceptiques, mention de la fuite dans les journaux, quelques blagues de comédiens commentant l’actualité… mais c’est tout.
Invitation  à « cacher le déclin » observé dans les mesures du climat et à modifier des données pour les faire correspondre au modèle et  débat sur la  nécessité de remplacer les scientifiques sceptiques …
14/09/2009
Rapport Minton
Trafigura
Levée de la super-injonction contre la presse, mouvements contre les super-injonctions …
Transgression collective, utilisation des nouveaux médias pour contourner les institutions, framing en mouvement en faveur de la liberté de la presse.
5 /10/2009
INDECT Work Package 4, 2009
UE
La blogosphère s’inquiète (brièvement) du financement de recherches sur les médias participatifs par l’Europe destinées à construire des dossiers sur les individus et les organisations.
Pose la question du contrôle d’Internet et de ses utilisateurs.
4/10/2009
Manuel de Sécurité
du MoD
UK

Surtout de l’embarras pour le Ministère de la Défense qui a vu “fuir” son manuel de prévention « fuites »

25 /11/ 2009
Un demi- million de SMS datant du 11 au 12 septembre
Etats-Unis
Pas clair
A donné lieu à d’intéressantes manipulations statistiques sur le web.
5/05/2010
Collateral Murder
(voir Introduction)
Etats-Unis
Irak
A offert à WikiLeaks sa plus grande couverture médiatique à date et fait connaitre le site dans de nouveaux endroits du monde dont le Moyen-Orient et la France.
Semble marquer un changement dans le fonctionnement de WikiLeaks, avec une stratégie de communication bien plus développée qu’avant et dirigée vers l’ensemble de la infosphère.







Annexe 3. Modèle du questionnaire utilisé sur le chat IRC de WikiLeaks

1.      Hi there. My name is Patricia and I'm working on a research paper about Wikileaks. Would you mind helping me by answering a few questions? It shouldn’t take much of your time.
2.      Are you a member or a supporter of Wikileaks?
3.      Why are you here today? Are you currently working on something or mainly chatting around?
4.      When did you first hear about WikiLeaks? What is it that attracted you in the first place? Can you recall any particular event?
5.      How do you "support" WL? Is it financially, legally, technically, or by getting the word out?
6.      Have you tried/managed to get friends interested in the project? Do you talk about WL around you? How's the response? Do they also support/contribute?
7.      Do you feel part of a movement? Do you feel a connection with a WL community?
8.      Are you normally interested in global justice and/or transparency issue? Do you consider yourself a social activist or do you just “play one” online?
9.      The following questions may appear invasive but their only purpose is to help me get a general idea of the average WikiLeaks supporter/member and, as such, they will be properly anonymized. You can freely decide which one to answer or not: Age range? Country/Region? Gender? Political orientation? Profession? Education?
10.  Thank you for taking some time to answer my questions. You’ve been very helpful. If you have any question, please feel free to ask. If not, thank you again for your help. Should you want to, please do not hesitate to say hi when you see me around. I’ll be glad to keep the conversation going.


Annexe 4. Les « affaires » Trafigura
Qui
Rôles/Faits
Enjeux/Suites
Affaire Probo Koala (Cote d’Ivoire, 2006)
Charles Konan Banny
Premier ministre,  démissionne avec l'ensemble de son gouvernement, coupable selon lui de "négligences" dans l'affaire, le 6 septembre 2006

-          Déversement de 581 tonnes de déchets toxiques (un mélange de pétrole, sulfure d'hydrogène, phénols, soude caustique et de composés organiques sulfurés) du 19 au 20 août 2006
-          Catastrophe environnementale provoquant la mort de 10 personnes, 69 hospitalisés, 7000 intoxiqués
-          sept ivoiriens et un nigérian ont été arrêtés à ce jour par les autorités ivoiriennes. Aucun membre de l'affréteur Trafigura n'a été mis en examen ou jugé
-          le président ivoirien Laurent Gbagbo a signé le 27 novembre 2006 plusieurs décrets prévoyant le retour à leur poste des fonctionnaires suspendus en septembre 2006 CK Banny.
-          Entente entre Trafigura et le gouvernement ivoirien. Les responsables de la compagnie sont relâchés.
Claude Dauphin
Fondateur et actuel président du conseil d’administration de Trafigura, a affrété le Probo Koala, inculpé et écroué à la maison d’arrêt d’Abidjan avec son directeur pour l’Afrique de l’Ouest, Jean-Pierre Valentini,
Eric de Turckheim
Fondateur et directeur financier de Trafigura, reconnait après l’avoir nié pendant deux mois qu'une opération de transformation de naphte avait bien eu lieu à bord du Probo Koala, en pleine mer, quelques semaines avant le désastre
Salomon Ugborugbo
Directeur de la Société Tommy qu’il crée le 12 juillet 2006. Actuellement incarcéré en Côte d'Ivoire. Quoique ne bénéficiant que d’un agrément d'"avitailleur" du Ministère des transports, la société sera chargée par la Trafigura de vider les soutes du Probo Koala. Elle procède à l’épandage des déchets (528 tonnes) dans plusieurs points autour de la ville
David Adja
Représentant de WAIBS Shipping, consignataire de tous les navires affrétés par la société TRAFIGURA en direction de la CI, mandatée pour l’élimination des « eaux sales ».
Affaire de l'Essex (Etats-Unis, 2001)
Trafigura + Ibex Energy
fraude portant sur 500 000 barils de pétrole irakien, en 2001.
Le 25 mai 2006, devant le tribunal de Houston (Texas), Trafigura plaide coupable et reconnait avoir violé la loi fédérale américaine et l’embargo des Nations unies dans le cadre du programme “ Pétrole contre nourriture ”. Elle accepte de payer 18.8 millions de dollars d’amende.
Affaire Kensington ou Affaire Gokana (Congo, 2005)
Trafigura + Puma-Congo (contrôlée à 50% par T. et à 50% par la famille présidentielle, en particulier le neveu et la sœur de l’épouse du Président Denis Sassou-Nguesso)
Utilisation d'un réseau des sociétés-écrans pour vendre du pétrole sur les marchés internationaux, en échappant aux saisies de créanciers réclamant leur dû
Scandale politico-financier au Congo
Affaire Kensigton International contre Gouvernement du Congo, jugée en G-B.
Scandale des réserves pétrolières d’Afrique du Sud (2000)
Trafigura + politiciens locaux
Achat à prix “ bradé ” avec la complicité de décideurs locaux.
Perte de 30 millions de dollars pour les finances des contribuables sud-africains, règlement à l’amiable deux ans plus tard.
Affaire Trafigura
Voir « The whistleblower and the shrewd businessman» p  50

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire